Archeologie et Histoire de l'Art

Un cursus international en Archéologie et histoire de l'art en collaboration avec l'École Pratique des Hautes Études de Paris, Université PSL, unique en Italie.

 

Le cursus a été accrédité par le ministère de l'Éducation, de l'Université et de la Recherche italien par décret du 15 juin 2017. L'université de la Basilicate, siège administratif du programme, a nommé le prof. Aldo Corcella Coordinateur .

Le Master en Archéologie et Histoire de l'art présente les caractéristiques structurelles suivantes:


• Le cursus combine deux champs disciplinaires de Master, l’un en archéologie (LM 2) et l’autre en histoire de l'art (LM 89); chaque étudiant choisit au début du parcours quel titre il souhaite acquérir;


• Le cursus est un Master international inter-établissement interdisciplinaire en Archéologie et Histoire de l'art, unique en Italie. Il offre la possibilité d’évoluer dans un cadre international en délivrant un double diplôme italien et français (Laurea Magistrale in Archeologia e Storia dell’Arte/ Master en Histoire de l’art et archéologie);


• Il est géré conjointement par l'Université de la Basilicate - DiCEM et l'École Pratique des Hautes Études – Université PSL : pour cette raison, les étudiants des deux institutions doivent acquérir 30 CFU/ECTS dans l'institution partenaire (cette mobilité sera possible à partir du deuxième semestre de la première année pour les étudiants qui feront la majeure partie de leur cursus à l’EPHE et du premier semestre de la deuxième année pour les étudiants qui feront la majeure partie de leur cursus au DICEM UNIBAS) ;
• L'internationalisation du parcours avec l’EPHE s’appuie sur l'accord ERASMUS+ signé entre l’UNIBAS et l’EPHE qui prévoit le versement de bourses ERASMUS+ destinées aux séjours internationaux;


• En Italie, le Diplôme de Master en Archéologie et Histoire de l’art est un pré-requis pour l’accès à l'École supérieure du patrimoine archéologique et à l'École supérieure du patrimoine historique et artistique. Le diplôme de Master interdisciplinaire ouvre l'accès aux concours d’habilitation à l'enseignement dans les établissements secondaires (enseignement d'histoire de l'art);


• Le cursus repose sur la relation étroite entre l'archéologie et l'histoire de l'art et trouve sa justification dans l'illustre tradition académique italienne en particulier, mais pas seulement, ce qui a aussi permis de relier les deux disciplines dans les écoles de spécialisation traditionnelles en patrimoine archéologique et en patrimoine historique et artistique.


Ce qui motive avant tout la création du cursus interdisciplinaire en archéologie et histoire de l'art, c'est précisément la nécessité d’obtenir un titre pour accéder aux écoles de spécialisation respectives, elles-mêmes passage obligé pour accéder aux concours ministériels italiens d’archéologues et d’historiens de l'art dans les Superintendances (directions générales des beaux-arts ou directions des monuments historiques), suite à leur fusion sur la base des récents décrets ministériels, aussi bien que dans les musées.
Le lien étroit entre les deux champs disciplinaires LM2 et LM89 repose maintenant sur une notion de patrimoine culturel déployé sur un large éventail chronologique allant du monde ancien au monde moderne et qui doit être étudié avec des méthodologies et des approches de recherche qui dépassent les limites traditionnelles des disciplines individuelles.

L’offre de formation s’oriente fortement vers une pratique multidisciplinaire qui utilise et optimise les compétences humaines et scientifiques dans les divers secteurs d'UNIBAS, en particulier au sein du Département des Cultures européennes et de la Méditerranée (DICEM) et du Département avec lequel le Master partage la dimension transversale (DISU) ou encore les compétences des enseignants de l’EPHE.

Les activités de fouille archéologique et de stage visent à confronter les étudiants à une connaissance directe du patrimoine archéologique et historico-artistique national et international, grâce à des expériences collaboratives en relation étroite avec les autorités locales et les instituts de sauvegarde du patrimoine et avec les institutions internationales engagées dans la préservation du patrimoine archéologique et historico-artistique.

Le master en archéologie et en histoire de l'art vise à fournir les connaissances théoriques, méthodologiques et opérationnelles les plus appropriées et les plus récentes dans les domaines de l'archéologie classique et médiévale et de l'histoire de l'art médiévale, moderne et contemporaine.

Le parcours a pour objectif principal de former des spécialistes - l'archéologue et l'historien de l'art - qui exercent des activités de repérage, de connaissance, de recherche, de protection, de valorisation, de gestion, d'éducation, de communication relatives aux biens archéologiques et historico-artistiques entendus dans leur sens le plus large, à savoir le contexte, le site et le paysage culturel. Ces activités visent à la reconstruction historique et culturelle des sociétés du passé et du contexte historico-artistique, sur la base de sources de natures différentes qui sont uniques et non reproductibles.

Le profil des participants à la sortie du cursus correspond donc aux opportunités de carrière dans les domaines de la recherche, de la protection et de la valorisation du patrimoine archéologique et historico-artistique dans les instituts de recherche, auprès des autorités locales et des institutions spécialisées, telles que les Superintendances (directions générales des beaux-arts ou directions des monuments historiques), les musées, les bibliothèques, ainsi que dans les entreprises et les organisations professionnelles opérant dans le domaine de la recherche archéologique de terrain, la restauration, la protection, la valorisation et l'éducation au patrimoine culturel.

Pour toute autre information utile, voir les FAQs.

Modalités d'accès
Une commission vérifie la préparation personnelle du licencié, y compris la possession d'une compétence de base en informatique et d'une préparation de base suffisante et adéquate dans une ou plusieurs des langues suivantes: anglais, français et italien (aptitude linguistique acquise en licence ou certificat européen de niveau B1 minimum).

Les entretiens porteront sur la notion de patrimoine culturel et sur ses applications dans différents champs disciplinaires. Ils se dérouleront à Matera, sur le Campus de Via Lanera, le 9 octobre 2019, à partir de 10h00 et le 22 janvier 2019 à partir de 10h00, cette dernière date étant réservée aux étudiants qui se seraient inscrits après le 30 septembre.

Au cas où des lacunes apparaîtraient dans la préparation à l'entrée, il sera indiqué aux étudiants ce qu’ils doivent faire pour se mettre à niveau.

Les diplômés des disciplines figurant dans l’appel à candidatures qui ont obtenu leur licence avec une note d’au moins 90/110 seront dispensés d’entretien.